brenl ^^


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

BioShock Infinite

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 BioShock Infinite le Lun 20 Mai - 14:35

Monsieur Crocodile

avatar
Admin
Bonjour/bonsoir/salut/yo.

Aujourd'hui, j'ai l'immense privilège de vous présenter sans doute le jeu de l'année 2013, je sais, GTA V n'est pas encore sorti, mais je pense que malgré la popularité de la série, il ne fasse pas le poids face à

BioShock, qu'est-ce que c'est ?
Autant commencer par le commencement, BioShock est une série de jeux éditée par 2K Games, les deux premiers jeux (BioShock 1&2) nous plongent dans une ville sous-marine nommée Rapture, une ville construite par un mégalomane milliardaire après la Seconde Guerre Mondiale, dans cette ville se trouvent ce que l'on appelle de l'ADAM, il s'agit d'un mutagène qui facilite la mutation génétique de son utilisateur, lui servant donc à utiliser des plasmides, qui sont des sérums renfermant des pouvoirs. Malheureusement, une utilisation non modérée de plasmides peut rendre l'utilisateur fou, ce qui provoqua l'effondrement de Rapture.
Dans le premier BioShock, qui se déroule en 1960, nous incarnons un personnage (dont nous ne savons quasiment rien...) après un crash en avion, se retrouvant au milieu de la mer, il aperçoit un phare où il s'y dirige, c'est alors qu'il est emmené à Rapture.
Dans le second BioShock, qui se déroule en 1968, nous incarnons un Big Daddy (protecteur des Petites Sœurs, elles renferment de l'ADAM en elles, ce qui attire les fous de la ville qui ne veulent qu'une chose, voler leur ADAM, c'est pourquoi elles sont accompagnées d'un Big Daddy), sa mission est de retrouver la Petite Sœur auquel il est rattaché.

Parlons maintenant d'Infinite :
Autant vous dire que vous n'avez pas besoin de jouer aux opus précédents avant de jouer à BioShock Infinite, car cet épisode n'a rien à voir avec BioShock 1&2.
Dans BioShock Infinite, qui se déroule en 1912, nous incarnons Booker DeWitt, un ancien détective privé de la Pinkerton National Detective Agency, qui a pour mission de retrouver Elizabeth, une jeune fille de 17 ans dans la cité de Columbia, il doit la ramenée à New-York.
Columbia est une citée volante crée en 1900 par Zachary Hale Comstock, qui est le prophète de la ville que tous les habitants prient et vénèrent comme un Dieu.
Dans cette ville, les plasmides n'existent pas, elles sont remplacées par des toniques, c'est pareil sauf que vous n'avez pas besoin de seringues, il faut boire maintenant, mais il vous faudra des cristaux (c'est comme le mana dans les meuporgs) pour pouvoir les utiliser.
Et si vous êtes plutôt bons aux FPS, je vous conseille de jouer en mode difficile au lieu de normal, le jeu sera encore plus intéressant. Twisted Evil
Aux premiers abords, la ville peut paraître paradisiaque, parfaite, mais c'est en avançant dans le jeu que nous voyons la face cachée de cette ville.

Mes impressions :
Pour commencer, je dirais que BioShock Infinite fait maintenant parti de mon top 3 personnel des meilleurs jeux auquel j'ai pu jouer de tous les temps, pourquoi ? Parce que cet épisode a réussi a plonger le joueur dans une ambiance totalement différente que dans les 2 premiers BioShock, et c'est franchement réussi, il y a tellement de vie dans cette ville qu'on peut pas s'empêcher de la visiter avant d'aller plus loin dans la mission.

Le Gameplay aussi, c'est quasiment le même que les autres BioShock, mais le point fort, c'est Elizabeth, en général, quand on vous dit "mission d'escorte", vous pensez que le compagnon sera un boulet (comme dans Resident Evil 4, par exemple), et bah là NON ! Elle est franchement TRÈS utile, vous n'avez plus beaucoup de vies ? Paf, elle vous lance une trousse de soin, plus de cristaux ? Paf, un flacon à cristaux (elle vous en donne pas tout le temps, sinon, le jeu serait trop simple...) et de temps en temps, elle vous donne des pièces, autant dire que lorsqu'elle n'est pas avec vous, ça vous fait chier, alors vous ferez tout pour la récupérer, croyez-moi.

Niveau graphisme, le jeu est beau, c'est pas du Battlefield 3 ou du Crysis 3, mais c'est tout de même beau à voir.

Et enfin le point fort du jeu, le scénario, tellement complexe que personne ne l'a réellement compris à 100%, c'est pourquoi on trouve beaucoup de théories et d'explications sur la fin, mais aucune n'est parfaitement cohérente, je ne m'attendais réellement pas à ça de la part d'un BioShock, la révélation qu'on se tape à la fin est tellement bien mise en scène que je suis resté en mode bug pendant 30 secondes quand les credits défilaient, j'avais JAMAIS vu ça auparavant dans un jeu vidéo ! Shocked

Bref, on dit souvent que les jeux vidéos se basent maintenant principalement sur le Multijoueurs et en oublie le solo, mais là, on a clairement le contraire, le jeu n'a pas besoin d'un multijoueurs (et heureusement...) et est excellent, si je devais citer un défaut du jeu, ça serait sa durée de vie, entre 10 et 15 heures pour le finir, je pense qu'ils auraient pu faire mieux à ce niveau là. Crying or Very sad
Et si vous comptez un jour y jouer, je vous déconseille de regarder le Playthrought de TheFantasio974, il est vraiment bien, je dis pas le contraire, mais c'est vraiment un jeu auquel il faut jouer, et non pas juste regarder, et ne recherchez RIEN au sujet du jeu avant de l'avoir fini, même pas une musique, ni la biographie d'un personnage... RIEN ! Il y a des spoils partout sur Internet, alors faites gaffes ! Mad

Voila, ma présentation sur BioShock Infinite est terminée, en espérant que ça vous ai donné envie d'y jouer ! Very Happy
Il y a toujours un phare, il y a toujours un homme, il y a toujours une ville...


_________________
Garde en mémoire la devise des Boy Scouts...
- Batman
http://www.youtube.com/user/Isylas7?feature=mhee

2 :o !!!!!! le Mar 28 Mai - 0:56

Gelbar

avatar
Admin
affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid


_________________
I see dead pixels ...
http://troudnez.forums-actifs.com

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum